PORSCHE TAYCAN

Voitures

Taycan, commercialisée dès cet automne, affiche des performances impressionnantes.

La Porsche Taycan s’inspirent de la 911 et de la Panamera Avec un style également proche du concept Mission E. La face avant est effet bien spécifique, avec ces deux optiques affublées d’une grande prise d’air descendant jusqu’au bouclier, l’arrière est quant à lui plus conventionnel, et évoque la mythique sportive, avec ses feux et son bandeau lumineux. Le toit très fuyant n’est pas sans nous rappeler la berline familale de la marque, dont la Taycan reprend par ailleurs certaines pièces. Conçu pour améliorer l’aérodynamisme, le style de la sportive électrique lui permet d’afficher le CX le plus bas de la gamme.

En termes de dimensions, la Taycan est légèrement plus petite que la Panamera, avec une longueur affichée à 4,95 mètres, pour 1,96 de large et 1,38 de haut.

La Porsche Taycan fait la part belle à l’habitabilité, en offrant aux passagers arrière la possibilité de loger leurs pieds dans un « garage » prévu à cet effet sous les sièges avant. Si la garde au toit est réduite, elle n’en reste pas moins suffisante pour loger confortablement des adultes, même si l’avant se veut évidemment plus accueillant. Par ailleurs, et en raison de la place laissée par les batteries, logées sous le plancher, la sportive électrique profite d’un coffre arrière de 388 litres, auxquels s’ajoutent 80 litres à l’avant.

Ultra technologique, l’habitacle de la Porsche Taycan est équipée de quatre écrans, dont un combiné incurvé de 16,8 pouces, ainsi qu’un écran tactile optionnel dédié au passager. Plusieurs selleries seront également disponibles, dont un cuir tanné aux feuilles d’olivier, ainsi qu’un revêtement à base de fibres de polyester recyclées.

Sous le capot de cette Porsche Taycan, nous retrouvons donc une motorisation 100 % électrique avec deux moteurs synchrones à excitation permanente, développant deux niveaux de puissance selon la version choisie, parmi Turbo et Turbo S. La première revendique en effet quelque 687 chevaux pour 850 Nm de couple, tandis que la seconde venant coiffer la gamme culmine quant à elle à 761 équidés pour un couple de 1.050 Nm. Les performances sont évidemment à la hauteur, avec un 0 à 100 km/h abattu en seulement 2,8 secondes pour la version la plus puissante, et ce malgré un poids de 2,3 tonnes.

Le dynamisme est quant à lui assuré par une foule de technologies, dont les quatre roues directrices livrées de série sur la Turbo S, le blocage de différentiel, ainsi que le Porsche Stability Management, promettant une stabilité en courbes à toute épreuve.

Profitant d’une autonomie comprise entre 387 et 420 km en une seule charge selon le cycle WLTP, la Porsche Taycan peut être rechargée de plusieurs manières, et notamment via des bornes rapides qui seront installées sur les bords des autoroutes. Seulement 22 minutes seront alors nécessaires pour récupérer l’intégralité de l’autonomie. En attendant, il sera possible de se charger sur des bornes rapides en ville en une à trois heures ou via une wallbox en six à huit heures.

Le conducteur pourra également profiter de la récupération d’énergie au freinage, permettant de gagner quelques kilomètres d’autonomie rien qu’en lâchant la pédale d’accélérateur.

Il faudra donc compter 154.560 € pour la version Turbo d’entrée de gamme et 188.060 € pour la Turbo S. La gamme des options devrait quant à elle être détaillée un peu plus tard.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s